La vieillesse, un eldorado

 |   |  394  mots
Guillaume Alberto, directeur commercial banque privée chez CIC - Lyonnaise de Banque
Guillaume Alberto, directeur commercial banque privée chez CIC - Lyonnaise de Banque (Crédits : DR)
Pour Guillaume Alberto, directeur commercial banque privée chez CIC - Lyonnaise de Banque, le vieillissement de la population constitue, du moins pour un temps, une réelle opportunité.

Si la jeunesse représente l'avenir d'une nation, la vieillesse pourrait bien être son eldorado ! En effet, si le vieillissement programmé des populations dans les pays développés est un défi pour nos finances publiques, il est également perçu comme une opportunité sur le plan économique.

Le comportement des consommateurs, qu'ils soient américains, français ou japonais, est intimement lié à leur âge, ceci étant bien sûr à mettre en relation avec l'évolution naturelle de leurs besoins, de leurs désirs, mais aussi de leurs revenus.

Une opportunité

On observe ainsi que les dépenses des ménages atteignent un pic entre 50 et 65 ans, avant de diminuer, d'abord légèrement, puis plus violemment. En effet, les études montrent clairement que cette population jouit d'un important patrimoine financier et immobilier constitué au fil des années, et dispose souvent d'un pouvoir d'achat supérieur à la moyenne, lié notamment au fait que cette classe d'âge est aussi largement désendettée.

Si la consommation des ménages est clairement perçue comme une composante essentielle de la croissance économique mondiale pour les années à venir, alors, cette tendance au vieillissement progressif des populations constitue, au moins pour un temps, une réelle opportunité.

"Séniorisme"

Les grandes marques ne s'y trompent pas et intègrent de plus en plus souvent dans leur communication ce changement de mentalité. Ainsi, sur les écrans ou dans la presse, les teints hâlés, voire tannés de célèbres septuagénaires, comme celui de Sean Connery, ou encore Jane Fonda, remplacent progressivement les égéries diaphanes et souffreteuses. Une forme de "séniorisme" émerge face à un jeunisme dogmatique.

Dans ces conditions, susceptibles de générer des ruptures, mais aussi des possibilités, les entreprises qui tireront le mieux leur épingle du jeu seront celles qui seront capables de mettre en place les stratégies les plus efficaces pour comprendre et atteindre ces nouveaux consommateurs, devenus plus exigeants que par le passé, car mieux informés.

"La vieillesse est un long naufrage", disait un Général célèbre à propos d'un Maréchal non moins célèbre... et pourtant, dans l'océan tumultueux d'une économie en plein doute, le vieillissement progressif des populations pourrait bien constituer ce radeau de sauvetage nous menant sur les rives radieuses d'une prospérité éternelle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :