Comment la digitalisation peut réindustrialiser la France

 |   |  596  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Le passage à l’industrie 4.0 est une étape obligatoire, il s’agit de ne pas rater le coche. La digitalisation a en effet beaucoup à apporter à l’industrie française. Cet appel était lancé au cours de la conférence débat proposée le 29 novembre par ABB, en partenariat avec Acteurs de l’Economie.

"La France a raté la marche de la précédente révolution industrielle, celle de la robotisation, ne ratons pas celle de la digitalisation", lançait Jacques Mulbert, président de ABB. Ce groupe mondial a déjà installé 70 millions d'objets connectés. Benoit Romac, vice-président de Strategy &PwC noircissait encore plus le tableau en citant une étude de son entreprise mettant en évidence la chute de la performance des sociétés industrielles françaises entre 2009 et 2015, par rapport aux autres grands pays producteurs.

Récupérer, traiter les données

Plus de flexibilité, baisse de la consommation d'énergie, une production plus sûre et durable, hausse de la productivité et donc de la compétitivité, les avantages de la digitalisation dans les usines sont bien connus.

La digitalisation va plus loin qu'une simple robotisation, elle permet en effet de récupérer des données et de les traiter pour optimiser les systèmes. "C'est le sujet important, l'exploitation des données pour repérer où se nichent les points de rentabilité à gagner", décrit Benoit Romac.

Benoit Romac

Benoit Romac. Crédits : LC/ADE

Illustration proposée par Jacques Mulbert : sur les chaines d'un grand constructeur automobile, chaque minute d'arrêt coûte 20 000 euros. La digitalisation de toute la ligne a permis de repérer toutes les défaillances, ces données ont été moulinées en déporté par les systèmes expert de ABB et à l'arrivée les arrêts fortuits sur la chaîne ont diminué de 60 %.

Lunettes connectées

Le groupe Bosch Rexroth (8 000 personnes, 10 usines)  bien connu à Lyon via son usine de Vénissieux, explore déjà les voies de la digitalisation.

"Ce sujet est au cœur de nos réflexions. Nous avons mis en place des groupes pour étudier ce que peut nous apporter la digitalisation en balayant tous les champs, maintenance, qualité, sécurité, économie d'énergie, logistique...", informe Géraldine Daumas, directrice marketing du groupe.

Geraldine Daumas, directrice marketing de Bosch Rextoth

Géraldine Daumas. Crédits : LC/ADE

Un engagement résolu pour atteindre des objectifs ambitieux : un milliard d'euros de gains de productivité et un milliard d'euros de chiffre d'affaires en plus à l'horizon 2020.

Déjà à Vénissieux, les opérateurs contrôle qualité sont équipés de lunettes connectées où sont déroulées toutes les opérations qualité à mettre en œuvre. Résultat : une baisse du temps de contrôle de 80 %.

Chez Airbus, les opérateurs de la chaîne d'assemblage sont quant à eux équipés de lunettes à réalité augmentée pour visualiser très précisément l'endroit où fixer les points d'ancrage des sièges dans l'avion. Le temps d'installation de ces sièges, et on en compte beaucoup dans un avion, a été divisé par quatre.

Conférence Digitalisation Industrie

Mutation des compétences

Ces exemples très convaincants ne doivent pas cacher la réalité de cette révolution industrielle : elle entraîne de profonds changements culturels et une mutation des compétences. Une étude menée à Oxford prédit que 47 % des emplois vont disparaître de ce fait. Mais d'autres vont apparaître qui n'existent pas encore.

Géraldine Daumas constate que les jeunes générations sont friandes de ces nouveaux outils, c'est même un moyen de leur rendre les emplois industriels plus attractifs. "La digitalisation est un outil de compétitivité et donc représente un potentiel de ré-industrialisation de la France, j'en suis convaincu. Les PME sont concernées aussi, l'Etat l'a bien compris avec Alliance pour l'Industrie du Futur", conclut Jacques Mulbert.

Jacques Mulbert

Jacques Mulbert. Crédits : LC/ADE

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :